Comment expliquer l’essor de plus en plus apparent des processus BPO ?

BpoAction

Certaines hésitent à franchir le pas. D’autres entreprises sont déjà en plein dans l’ère de l’externalisation. Entre les deux se trouvent les prestataires BPO qui ne cessent de renouveler leurs offres. En tout cas, la délocalisation des processus d’affaires devient incontournable pour les entreprises de par ses avantages.

Au cœur de l’évolution du BPO

Malgré les crises économiques, le marché du BPO semble être assez stable. Le montant total de l’externalisation des processus d’affaires est monté jusqu’à 390 milliards de dollars en 2009. La part de l’externalisation offshore des services de TI et commerciaux a dépassé les 60 milliards. Avec le marché de l’ITO, celui du BPO a connu une légère croissance jusqu’en 2014.

Au niveau mondial, il faut noter une légère augmentation des besoins de prestations BPO dans certains secteurs. C’est le cas pour la finance et la comptabilité, les ressources humaines, les applications en prise directe et les centres d’appel. Malgré cette hausse, la France reste toutefois un cas à part. Les donneurs d’ordres dans l’Hexagone continuent à avancer avec prudence. Cela n’empêche l’évolution de certains secteurs comme le BPO RH qui aurait réussi, par exemple, à signer un contrat de 70 millions en 2008 en France.

Sur le marché du BPO, la concurrence est rude. Les pays BRIC continuent à batailler pour dominer le secteur. Cette appellation regroupe le Brésil, la Fédération de Russie, l’Inde et la Chine. D’autres acteurs viennent rejoindre le marché autrefois très fermé du BPO. Il s’agit de prestataires émergeant de l’Europe centrale et du Moyen Orient. Le continent africain fait également ses pas dans l’univers du la BPO. L’essor de celle-ci dans des pays comme Madagascar, Tunisie et Sénégal témoigne de cette évolution.

Qui sont les bénéficiaires des solutions BPO ?

Toute entreprise, quel que soient sa taille et son secteur d’activité, peut profiter des avantages du BPO. Déléguer certaines tâches, en particulier les moins rentables, est propice pour le développement de l’entreprise. Grâce à cette décision, celle-ci peut se concentrer aux activités stratégiques qui constituent son identité. Par ailleurs, cette démarche permet de maîtriser le coût dans l’ensemble. Plutôt que de recruter de nouveaux employés, l’entreprise va concentrer son effort sur la formation de ses partenaires.

De même, l’entreprise bénéficie d’un savoir-faire complet grâce à l’externalisation des processus d’affaires. Les prestataires BPO se doivent en effet d’être à la pointe des dernières technologies pour exercer leur métier. A cela s’ajoute l’obligation de former en permanence leurs agents pour pouvoir répondre aux exigences des clients. Ces conditions remplies, ils pourront garantir des services de qualité aux donneurs d’ordre.

A la vue de ces informations, l’externalisation présente de nombreux avantages pour les entreprises. Le défi consiste donc à bien définir au préalable les prestations qui valent la peine d’être délocalisées.

Alors, comment choisir son partenaire BPO ?

Il faut tenir compte de différents critères dans cette démarche, en l’occurrence l’expertise de votre partenaire BPO. Celui-ci doit être en mesure de proposer des prestations de qualité en toutes circonstances.

Dans ce cadre, le vecteur des fuseaux horaires devraient surtout attirer votre attention. La collaboration sera plus fructueuse avec des entreprises BPO qui propose des services d’heures de travail de 24 heures à l’international. Cela permet à votre client de  bénéficier d’un service de qualité à n’importe quel moment.

Un bon partenaire BPO doit aussi être en mesure de proposer un panel de services à ses clients. Cela évite à ces derniers de voir s’éparpiller les prestations à délocaliser, ce qui conduit inévitablement à une hausse des coûts. Dans l’Océan indien, BPO Madagascar a justement fait de la polyvalence sa marque de fabrique. Rendez-vous sur http://bpoaction-madagascar.com/ plus d’informations sur ce prestataire engagé dans la révolution BPO sur le continent africain.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*