Résoudre une crise entrepreneuriale par le management de transition

Apparu aux Pays-Bas dans les années 1970, le management de transition était tout d’abord connu sous le nom d’intérim management. Il s’agit de faire appel à un cadre dirigeant appelé « manager de transition » pour occuper un poste clé au sein d’une entreprise durant une période déterminée.

Celui-ci aura pour but d’amorcer ou d’accompagner une phase de changement. Dans le passé, cette procédure servait uniquement à résoudre les crises négatives pouvant survenir. Ces dernières se réfèrent à l’absence prolongée d’un actionnaire ou à la fermeture de sites industriels.

La méthode s’est d’ailleurs imposée dans ces domaines. Or, au fil du temps, le manager de transition a gagné de nouvelles compétences, celles de régler les crises positives. Ainsi, l’agent externe est devenu apte à mettre en œuvre un projet spécifique ou gérer une forte croissance. En France, le management de transition s’est nettement développé à partir des années 2000.

Les compétences du manager de transition

Comme le manager de transition sera amené à traiter différents types de crise, il peut intervenir dans tous les secteurs d’activité et à tous les niveaux de l’organisation. Tel est le cas concernant la direction générale, la direction des achats ou encore la logistique. Aussi, ses décisions peuvent impacter dans le domaine de l’industrie, de la finance ou des ressources humaines.

Quant au champ d’application du management de transition, cela a bien évolué depuis. Le dirigeant externe est, par exemple, capable de renforcer les compétences d’une équipe. Il est également apte à restructurer une organisation au sein d’une entreprise. Le redressement d’une situation critique fait aussi partie des attributions de cet agent. En outre, l’amélioration de la performance opérationnelle et l’accroissement des profits financiers et les résultats relèvent de son pouvoir. Il est à remarquer que l’élément externe est un individu sur qualifié grâce à son expérience et son savoir-faire.

Le profil du manager de transition

Dans les cas délicats, le manager de transition est toujours l’homme ou la femme de la situation. Il doit alors être doté d’un profil assez spécial pour pouvoir exercé sa fonction. Tout d’abord, son expérience professionnelle est avérée et solide. Les documents de l’agent démontreront qu’il a occupé des postes à fortes responsabilités pendant au moins 15 ans.

De plus, il est polyglotte et connaît parfaitement le secteur d’activité de l’entreprise. Ensuite, la mobilité et la disponibilité seront nécessaires à cet individu. Les missions qu’il effectuera pourront se faire dans n’importe quelle région de France ou même à l’étranger.

En troisième lieu, il a le devoir d’être à l’écoute des équipes, car il exerce sa fonction durant un temps déterminé. Ainsi, il pourra facilement s’adapter à la culture de la firme et mettre en place les solutions convenables. Enfin, la réactivité et l’orientation vers les objectifs figurent parmi ses critères.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*