La petite enfance : un secteur dynamique

La France compte plus ou moins 785 000 naissances par an. Le pays garde donc sa place de championne des bébés dans toute l’Europe. Ce qui contribue grandement à dynamiser le marché de petite enfance. En effet, les demandes étant en hausse, les métiers liés à l’univers de l’enfant ont encore un bel avenir devant eux. Ils sont d’ailleurs accessibles à une large palette de diplômes. Le CAP AEPE est néanmoins obligatoire pour accéder aux professions de puériculture.

Aperçu sur le marché de la petite enfance

Selon les statistiques, il y a en France 8 millions d’enfants entre 0 à 10 ans. Soit, 8 millions de consommateurs en devenir que les professionnels du jeu, de jouets, de l’habillement et de l’audiovisuel ne cessent de couvrir de nouveautés. Mais ce ne sont pas les seuls acteurs qui profitent de ce phénomène. En effet, il avantage également les futurs diplômés, les personnes en reconversion professionnelle ou les chômeurs. Le secteur de la petite enfance est effectivement celui qui recrute le plus souvent, facilitant la recherche de travail. Outre les métiers de la vente, ce sont les professions liées aux soins et l’accompagnement des jeunes qui affichent les plus fortes demandes.

L’autre facteur expliquant ce constat constitue aussi la loi sur l’éducation des enfants. En France, l’école n’étant obligatoire qu’à partir de 6 ans, les parents actifs doivent donc trouver des personnes capables d’accueillir, de soigner et d’éduquer leurs bouts de choux. Ce qui les incite à recruter des professionnels ou à intégrer leurs tout-petits dans des centres d’accueil. Ainsi, parallèlement aux multiplications des établissements, tels que les crèches ou les écoles maternelles, le recrutement des accompagnants éducatifs garde sa dynamique, avec quelques milliers de recrues chaque année. Une tendance qui devrait se poursuivre d’ici 2020. Mais pour travailler dans la petite enfance, l’acquisition du CAP AEPE est indispensable.

Le CAP AEPE : la première marche vers les métiers de la petite enfance

Succédant à l’ancien CAP Petite enfance, le CAP AEPE ou « Accompagnant éducatif Petite Enfance » est la première marche diplômante vers les métiers de la petite enfance. Et la refonte ne concerne pas uniquement le nom, mais bien la valeur ainsi que les débouchés offerts par le diplôme. La moitié des diplômés poursuivent leurs études. En effet, en étant titulaire de ce CAP, on peut se présenter aux concours d’entrée dans plusieurs écoles pour devenir moniteur éducateur, aide médico-psychologique, aide-soignante ou encore auxiliaire de puériculture.

D’autres, quant à eux, intègrent la vie active. Et ce certificat d’aptitude professionnelle ouvre la voie vers plusieurs métiers, comme celui d’animateur en centre de loisirs, agent de crèche ou garde d’enfant à domicile. Il s’agit aussi d’un diplôme fondamental pour devenir une assistante maternelle. Et pour obtenir le CAP AEPE, il existe plusieurs méthodes pour se former. Les professionnels ou les chômeurs préfèreront généralement l’apprentissage en ligne. Cela consiste à suivre une formation cap petite enfance distance, via une plateforme spécialisée. Cette solution permet de travailler à son rythme et limite le temps perdu dans les transports. Bien sûr, tout comme les cours présentiels, la pratique d’un stage reste obligatoire avant de passer les examens.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*