Chauffeur VTC : carte professionnelle et création de société

En France, devenir chauffeur VTC est encadré par la loi et doit faire l’objet d’une formation VTC préalable. La prolifération de plusieurs plateformes de chauffeur privé a poussé l’Etat à rédiger la loi Thévenoud puis la loi Grandguillaume en 2018 pour réglementer le secteur. Par conséquent, toute personne qui souhaite devenir chauffeur VTC  doit s’informer au préalable sur les conditions.

L’examen spécifique pour la formation VTC

Le passage d’un examen pour exercer le métier d’un chauffeur VTC est obligatoire. D’une durée de 3h50, l’examen est un QCM ou QCR et comporte sept épreuves qui portent sur plusieurs thèmes tels que le développement commercial, la sécurité routière, la gestion d’une entreprise et la maitrise des langues.

Afin de réussir l’examen du premier coup, il est préférable de contacter un centre agréé pour mieux se préparer à l’examen. Bien sûr ce n’est pas obligatoire, mais la formation VTC que proposera le centre sera d’une aide précieuse pour bien passer l’examen.

La dernière loi de 2018 exige que l’examen soit passé auprès de la Chambre des Métiers de l’Artisanat.

Si vous êtes déjà chauffeur VTC, vous devez tous les 5 ans suivre une formation continue dans un centre de formation agréé pour se mettre à niveau.

Obtention de la carte VTC

L’obtention de la carte VTC se fait en envoyant une demande écrite à votre préfecture. Elle vous sera délivrée dans un délai maximum de trois mois. La carte VTC n’est pas donnée à tout le monde, mais vous devez respecter certaines conditions d’éligibilité que la loi fixes. Plus d’infos sur ce site.

Lorsque vous demandez votre carte VTC, vous devez :

  • Avoir un permis B depuis plus de 3 ans
  • Avoir suivi une formation de secourisme depuis moins de 2 ans
  • Réussir l’examen VTC
  • Attester d’une bonne santé après une visite médicale
  • Un bulletin n°2 vierge

Vous pouvez avoir plus d’informations en allant sur le site de votre préfecture.

La mise ne place d’un cadre juridique professionnel

Vous avez suivi une formation VTC, réussi l’examen et obtenu la carte VTC ? Il est temps alors de passer à la création de votre structure juridique. Vous devez suivre les démarches de création d’une société pour exercer votre métier en tant qu’auto-entrepreneur. Le statut de société pourrait être plus intéressant pour d’autres car il leur permet de déduire certaines dépenses.

N’oubliez pas de joindre votre carte professionnelle en précisant bien votre objet lorsque vous déposez votre dossier d’immatriculation de votre société VTC.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*